A propos de l'Horizon du patrimoine mondial de l'UICN

L'Horizon du patrimoine mondial de l'UICN constitue la première évaluation globale des perspectives de conservation du patrimoine mondial naturel. En évaluant chaque site naturel bénéficiant du statut de patrimoine mondial, cet outil permet de reconnaître les bonnes pratiques de conservation et de soutenir le rôle que les sites du patrimoine mondial jouent en faisant preuve d'excellence. Il identifie également les mesures nécessaires pour soutenir les sites confrontés à des menaces particulières, en vue d'améliorer leurs perspectives de conservation.

Basées sur les connaissances des experts, l'Horizon du patrimoine mondial de l'UICN est conçu de manière à suivre l'état de conservation de tous les biens du patrimoine mondial naturel au fil du temps. Mis en œuvre par le Programme du patrimoine mondial de l'UICN et la Commission mondiale des aires protégées (CMAP) de l'UICN, cet outil vise à fournir des informations fiables, transparentes et indépendantes sur la situation actuelle et sur les futures perspectives du patrimoine mondial naturel, à travers l'évaluation des perspectives de conservation des différents sites.

L'Horizon du patrimoine mondial de l'UICN représente une étape proactive en vue de combler les lacunes actuelles et potentielles en termes de connaissances, grâce à une approche méthodologique. Les meilleures données disponibles, obtenues auprès de sources variées et à travers la consultation des parties prenantes, sont ainsi mobilisées en un seul contenu UICN pour le patrimoine mondial.

L'Horizon du patrimoine mondial de l'UICN met aussi en avant les avantages que les biens du patrimoine mondial apportent aux personnes, et les projets qui soutiennent ces sites exceptionnels. L'outil offre un système de détection anticipée permettant d'identifier les menaces et de prendre les mesures nécessaires pour atteindre l'excellence en matière de conservation des merveilles naturelles de notre planète.

Objectifs

L'Horizon du patrimoine mondial de l'UICN a pour principale ambition d'aider à améliorer la conservation des biens du patrimoine mondial naturel, et de renforcer la Convention du patrimoine mondial en adoptant une approche transparente et proactive. Ses objectifs sont les suivants :

  • Reconnaître les biens du patrimoine mondial qui sont bien gérés pour leurs efforts de conservation, et encourager le transfert des bonnes pratiques de gestion entre les différents sites.
  • Suivre l'état de conservation de la totalité des biens du patrimoine mondial naturel dans le temps et sensibiliser l'opinion publique à leur importance pour la conservation de la biodiversité.
  • Comprendre et communiquer les avantages oque ces sites offrent aux communautés locales et autres parties prenantes, comme les moyens de subsistance et les éco-services.
  • Identifier les problèmes de conservation les plus urgents qui affectent les biens du patrimoine mondial naturel, et aider les sites à résoudre ces problèmes.

Contexte

Les biens du patrimoine mondial naturel sont reconnus au niveau international comme revêtant une importance mondiale majeure en termes de conservation, à l'instar par exemple du Parc national de Serengeti, de la Grande Barrière, ou encore des Îles Galápagos. Le nombre de ces sites s'élève à 222, représentant plus de 260 millions d'hectares, soit moins de 1% de la surface de la planète et plus de 10% des terres et eaux inclues dans les aires protégées à travers le monde.

Jusqu'en 2014, nous savions que moins de la moitié de l'ensemble de ces biens naturels des cinq dernières années étaient confrontés à des problèmes de conservation graves, grâce à un processus de suivi réactif mis en place par le Centre du patrimoine mondial, l'UNESCO, et l'UICN. L'Horizon du patrimoine mondial de l'UICN vient combler les lacunes en termes d'informations concernant les autres sites, à travers un suivi proactif et plus régulier.

À propos de l'UICN

L'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) est la plus grande et la plus ancienne des organisations environnementales internationales au monde. L'UICN démontre en quoi la biodiversité est fondamentale à l'heure de relever certains des plus grands défis planétaires comme le changement climatique, le développement durable, et la sécurité alimentaire.

L'UICN a tenu un rôle clé dans la création de la Convention du patrimoine mondial en 1972, puisqu'elle a été l'une des deux organisations internationales à proposer pour la première fois ce concept, et elle est officiellement reconnue par la Convention du patrimoine mondial comme l'organisation consultative technique du Comité du patrimoine mondial pour toutes les questions touchant aux biens du patrimoine mondial naturel.

Le Programme du Patrimoine mondial de l'UICN apporte son soutien à la Convention depuis sa création, et mobilise des moyens d'action à travers l'UICN afin de promouvoir le patrimoine mondial naturel.

À propos de la CMAP de l'UICN

La Commission mondiale des aires protégées (CMAP) de l'UICN est le premier réseau mondial d'experts sur les aires protégées, qui rassemble plus de 1.700 membres répartis dans 140 pays différents.

La CMAP de l'UICN travaille en aidant les gouvernements et autres responsables à planifier des aires protégées et à les intégrer dans tous les secteurs, en apportant des conseils stratégiques aux décideurs politiques, en renforçant les capacités et les investissements dans les aires protégées, et en réunissant les diverses parties prenantes des aires protégées pour aborder les questions représentant un défi. Depuis plus de 55 ans, l'UICN et la CMAP sont à l'avant-garde de l'action mondiale relative aux aires protégées.