Méthodologie

L'UICN a mis au point une méthodologie normalisée pour les évaluations des perspectives de conservation des biens du patrimoine mondial naturel. Cette méthodologie permet de conduire des évaluations reproductibles, précises, et transparentes.

Les évaluations s'appuient sur les meilleures informations disponibles, et n'impliquent pas de visiter à nouveau les biens. Aussi ces évaluations ne remplacent-elles pas les systèmes d'évaluation et de suivi conçus pour chaque bien dans le cadre de la Convention du patrimoine mondial.

Les évaluations sont coordonnées par le Secrétariat de l'UICN en collaboration avec un groupe d'évaluateurs des biens appartenant à la CMAP de l'UICN et ayant une bonne connaissance de ces derniers, et reposent également sur des consultations. Le processus d'évaluation des perspectives de conservation se déploie en neuf étapes, chacune correspondant à une fiche de travail d'évaluation normalisée..

Cette méthodologie a été élaborée en collaboration avec un groupe consultatif technique, en s'appuyant sur diverses sources, dont :

Des évaluations pilotes ont été conduites en 2011 pour les sites du patrimoine mondial naturel des États arabes, à l'époque au nombre de cinq, et leurs résultats ont été publiés dans un rapport intitulé en anglais Tabe'a: Nature and World Heritage in the Arab States Report. .

Conçue pour évaluer les seuls sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en raison de leur valeur universelle exceptionnelle (critères vii, viii, ix et x), la méthodologie pourrait être adaptée en vue de s'appliquer plus largement aux aires protégées et à celles dont la conservation est importante.

 

Processus de consultation

Le processus de consultation est indispensable aux évaluations des Perspectives UICN du patrimoine mondial pour garantir que les évaluations des biens sont aussi précises que possible et se concentrent sur les questions les plus urgentes.

Divers détenteurs de connaissances sont informés du processus de consultation auquel ils sont invités à prendre part. En général, ils incluent :
  •  
  • IUCN commission members, in particular those of the World Commission on Protected Areas (WCPA) and Species Survival Commission (SSC)
  • The IUCN secretariat.
  • es parties prenantes impliquées dans la gestion des biens (dont des organisations membres de l'UICN, les autorités gouvernementales concernées, les gestionnaires des sites, des ONG, des groupes communautaires, des agences internationales etc.)
  • des membres de commissions de l'UICN, en particulier de la Commission mondiale des aires protégées (CMAP) et de la Commission de la sauvegarde des espèces (CSE)
  • le Secrétariat de l'UICN

Chaque évaluation de bien est soumise à des révisions internes et externes multiples avant d'être finalisée. Les projets d'évaluation sont révisés en interne afin de vérifier qu'ils correspondent bien aux normes fixées. Ils sont ensuite revus par des réviseurs experts sélectionnés pour leur connaissance d'un bien particulier. Toutes les évaluations sont alors révisées dans chacune des régions de l'UICN concernées. Les groupes de révision régionaux sont formés par le Vice-président régional de la CMAP de l'UICN, des représentants du Bureau régional de l'UICN, et des spécialistes régionaux du patrimoine mondial. Un projet final est préparé pour chaque évaluation de site, qui incorpore toutes les contributions reçues, et les gestionnaires de sites sont invités à faire part de leurs commentaires.Toutes les évaluations finalisées sont approuvées par un panel d'experts du patrimoine mondial de l'UICN.

Les évaluations des perspectives de conservation feront l'objet d'une révision tous les trois ans. Toutefois, dans le cas où de nouvelles informations importantes seraient disponibles pour un site donné, son évaluation pourra faire l'objet d'une révision à tout moment.

Si vous souhaitez partager des informations sur un site du patrimoine mondial naturel dans le cadre des Perspectives UICN du patrimoine mondial, merci de nous contacter. Vous pouvez faire part de vos commentaires en remplissant le formulaire de contribution en ligne ou par email à worldheritageoutlook@iucn.org.